Au Festival des projets a Nantes

Début mars, Fanta, Mouzna Mama et Ariana participent au Festival des Projets. Leur projet ? Se plonger dans le bain de l’actualité européenne, collecter les questions de leur génération sur l’Europe puis avec du recul, créer leur propre projet européen.

Au Festival des projets elles sont venues présenter leur démarche : quelques mois plus tôt à Nantes dans leur entourage elles avaient commencé à collecter les questions que les personnes de leur âge ont à poser sur l’Europe et dans la rue elles en avaient collecté auprès les gens avec Caroline et Léo deux personnes de l’équipe de Graine d’Europe. Bien que les premières questions collectées étaient déjà très pertinentes, elles ont très tôt dit leurs difficultés : Est-ce que le sujet va intéresser les gens ? Quelle légitimité ai-je à questionner les gens sur un sujet que je connais mal ou pas du tout ? …

Qu’à cela ne tienne ! Caroline, Leo et l’équipe de collecteuses décident de partir en immersion à Bruxelles, à la fois pour prendre du recul, pour comprendre les institutions et pour observer depuis là-bas ce qui se passe en Europe. Le déplacement est d’autant plus pertinent qu’il permet aux quatre collecteuses de s’interroger sur le lieu de leur prochain projet européen.

Première mission : comprendre Bruxelles par les chemins de traverse et non pas son biais institutionnel. Merci Sacha ! Sacha est LE guide bruxellois qui fait émergé l’essentiel de la ville et de sa dimension européenne. Mission accomplie : les collecteuses peuvent se projeter et comprendre la dimension européenne de Nantes, même si la ville n’a pas d’institutions européennes.

Deuxième mission : oser, savoir, aimer poser des questions. Là un grand merci à Mathieu qui travaille à l’AFP et qui reçoit l’équipe de collecteuses pour comprendre sa démarche et répondre à certaines de ses interrogations. Mission accomplie, Fanta, Mama, Mouzna et Ariana comprennent comment poser leurs questions, elles comprennent le positionnement qu’elles peuvent avoir par rapport à l’actualité européenne. Elles comprennent aussi que leurs questions et les questions qu’elles ont commencé à collecter sont vraiment pertinentes et méritent d’être partagées.

Troisième mission : comprendre les institutions européennes. Rien de mieux pour cela que de s’y rendre. Merci à Olivier qui nous guide dans les coulisses du Parlement et répond aux  questions des collecteuses. Mission accomplie : les 4 collecteuses savent et peuvent expliquer à quoi servent ces institutions.

Dernières mission : expérimenter de nouveaux collectages. Fortes de leurs précédentes missions, les colleteuses accompagnées cette fois-ci de Juliette et Caroline partent sur le terrain, arpentent en binômes les rues de Bruxelles et captent en vidéos les questions que les jeunes se posent sur l’Europe et l’Union européenne. Mission accomplie : chaque collecteuse trouve sa place et sa légitimité à collecter les questions des gens sur ce thème qui fait belle et bien partie de son quotidien.

 

blogmosaique